L’Intelligence Artificielle arrive dans l’industrie automobile pour de bon

Intelligence Artificielle
Par Automobiles ATRA Il y a 1 Mois
Catégories :
Technologie

Depuis maintenant de longs mois, de nombreux acteurs traditionnels de l’industrie automobile mais aussi des start-ups spécialisées dans le numérique imaginent la voiture du futur. Une chose est désormais sûre, l’Intelligence Artificielle sera au cœur de l’habitacle puisque cette technologie est incontournable pour évoluer vers une « voiture plus intelligente ».

 

Quand l’Intelligence Artificielle entend améliorer la conduite

A l’heure où le prix et le design comptent toujours parmi les principaux arguments avancés pour justifier l’acquisition d’un modèle plutôt qu’un autre, différentes études montrent que les automobilistes accordent une importance croissante à la sécurité.

Aussi, parce que la marge d’amélioration des systèmes de freinage ou des matériaux dans les zones de déformation en cas d’accident est limitée, l’industrie automobile s’oriente aujourd’hui vers une autre voie pour rendre plus sûres encore les voitures.

En effet, le meilleur moyen pour que les automobiles évoluent est que leur intelligence progresse et c’est en ce sens que de nombreux constructeurs et spécialistes du secteur numérique travaillent ardemment depuis maintenant plusieurs mois.

Il faut dire que si la programmation traditionnelle a permis de développer des aides à la conduite sophistiquées, il est temps d’aller plus loin et pour ce faire, il est indispensable que les automobiles soient capables d’analyser l’environnement qui les entoure et de s’y adapter. Le machine learning, champ d’étude de l’Intelligence Artificielle, contribue à cela étant donné qu’il aide le véhicule à prendre une décision dans des situations pour lesquelles il n’a pas été programmé et surtout le fait apprendre de cette expérience.

Mais certains constructeurs, comme Volvo, vont déjà plus loin en misant sur le deep learning. Il n’est alors plus question d’apprendre des nouvelles situations aux voitures mais bien de les laisser analyser une image afin d’opter pour le comportement adapté.

Lors du salon Geneva International Motor Show 2018, Mitsubishi présentait pour sa part son futur SUV avec son e-Evolution Concept. Si ses 3 moteurs ont séduit, il en a été de même pour l’Intelligence Artificielle puisque ce modèle met l’accent sur cette technologie. Elle permet, entre autres, d’observer les « capacités » du conducteur afin de l’aider « vocalement » mais aussi « visuellement » à perfectionner sa conduite. L’IA permet aussi d’anticiper les réactions du conducteur et de lui proposer les aides à la conduite les plus adaptées. Une vraie nouveauté…

 

Les autres apports de l’Intelligence Artificielle dans le secteur automobile

Le couplage de l’Intelligence Artificielle et du big data devrait aussi permettre d’offrir de nouvelles fonctionnalités aux automobilistes car il existe aussi une véritable « course au confort ».

Grâce à la connaissance de vos goûts, le véhicule pourra vous chouchouter. Par exemple, si vous êtes un grand fan de viennoiserie, votre voiture pourra vous indiquer la présence d’une boulangerie à proximité de votre position, libre à vous ensuite de vous laisser tenter ou non par un détour. Mais elle pourra aussi vous signaler que vous risquez d’être en retard en raison d’un embouteillage prévu sur votre trajet. Il sera peut-être alors temps de prévenir ceux qui vous attendent.

L’amélioration des dispositifs de reconnaissance vocale va aussi donner la possibilité aux automobilistes de mieux interagir avec leur voiture. Difficile pour l’heure toutefois d’imaginer réellement où ce type de nouveautés va mener tant le potentiel semble important.

Il n’empêche qu’à Palexpo, Toyota a présenté des prototypes destinés à la circulation en ville qui seront en capacité d’engager la conversation avec les passagers, de répondre à toutes leurs questions mais aussi de les distraire durant leur trajet.

Reste maintenant à savoir jusqu’où les constructeurs vont aller dans le développement des interactions entre l’Intelligence Artificielle et l’humain.

 

L’Intelligence Artificielle fait en 2018 une entrée fracassante dans les habitacles et tous les constructeurs, un à un, tentent l’aventure. Il faut dire que si le design d’un véhicule reste un critère de choix majeur au moment d’acquérir un véhicule, les technologies embarquées prennent de plus en plus d’importance.

Automobiles ATRA
Automobiles ATRA